80 km/h, radars, seniors : tout ce qui vous attend en 2018 !

12 décembre 2017 - 1269 vues

Après 2014, 2015 et 2016, le nombre de morts sur les routes en 2017 sera très probablement orienté à la hausse au vu du bilan de novembre : 281 tués, presque 9 % de plus qu’en 2016. Selon les chiffres officiels, 3 163 personnes sont mortes au cours des 11 premiers mois de 2017, soit 43 de plus qu’à la même période en 2016.

De 90 à 80km/h sur le réseau secondaire

Ce n’est donc pas par hasard que le Premier ministre Édouard Philippe s’est dit hier "favorable à titre personnel à réduire la vitesse de 90 à 80 km/h", sur les routes nationales et départementales. La voie est donc libre pour le gouvernement afin d’entériner une réduction de la vitesse sur le réseau secondaire. Tout en fixant un nouvel objectif d’une baisse à 2 500 morts par an. La décision, qui ne concernera pas les routes à 3 ou 4 voies, ni les périphériques des villes, doit être prise au mois de janvier, lors du Comité interministériel de la sécurité routière, probablement le 18.

Tests pour les stupéfiants, protections pour les cyclistes

Le ministre a annoncé la mise en place de la détection des stupéfiants. Les derniers tests proposés par les fabricants s’annoncent fiables et rapides. Les services de la sécurité routière explorent enfin plusieurs pistes afin de tenir compte d’analyses plus fines des chiffres sur les sept dernières années.

Ainsi, des mesures sont envisagées pour protéger les cyclistes, chez qui la hausse de la mortalité est préoccupante (+18  % de tués en sept ans, +9  % en 2017, alors qu’elle s’est stabilisée chez les motocyclistes et baisse chez les cyclomotoristes). Dans 78  % des accidents, ils ne sont pas responsables. L’obligation pour les villes de créer de vraies séparations entre routes et voies cyclables est une avancée considérable mais coûteuse.

Une visite médicale pour les seniors ?

Autre tendance sur la durée, la hausse de la mortalité chez les seniors : sur quatre ans, la hausse des tués chez les 65 ans atteint 27  %. Et le taux de responsabilité des conducteurs seniors augmente aussi. La question de la visite médicale obligatoire pour garder un permis valide (après 70, 75, 80 ans ?) peut se poser. D’autres pays l’appliquent.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article