Fisher-Price : une balancelle mise en cause dans la mort de 32 bébés

12 avril 2019 - 1183 vues

Depuis début avril, une balancelle pour bébés est dans le collimateur des autorités américaines : il s’agit du Rock'n Play Sleeper de la marque Fisher-Price. L'Agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) et la marque ont publié un avertissement (lien vers l'alerte en anglais) intimant aux parents de cesser d’utiliser ce dispostif pour endormir bébé dès que l’enfant est "en capacité de se retourner seul", soit environ dès l’âge de 3 mois.

Et pour cause… La Consumer Product Safety Commission (CPSC) affirme que 10 bébés au moins sont morts dans un Rock’n Play Sleeper depuis 2015. Initialement placés par leurs parents sur le dos, les nourrissons se seraient retournés sur le ventre ou sur le côté et se seraient asphyxiés avec le tissu. Ils avaient trois mois ou plus, mais l'agence n'exclut pas que certains pourraient être plus jeunes.

La balancelle liée à plus de 30 décès de bébés

Malgré cet avertissement, le produit de Fisher-Price est toujours en vente aux Etats-Unis et disponible à l’achat en France sur Amazon (environ 130 euros). Ce qui est loin de convenir à l'Académie américaine de pédiatrie (lien vers le communiqué en anglais). Citant des articles alarmants du magazine américain Consumer Reports, celle-ci affirme que la balancelle est liée au décès d’au moins 32 bébés entre 2011 et 2018, un chiffre confirmé par Fisher-Price.

Une balancelle "mortelle"

Mardi 9 avril, l’académie a donc exhorté la marque de rappeler "immédiatement" le produit, un dispositif qu’elle qualifie de "mortel". Ce à quoi l’enseigne s’est empressé de répondre le lendemain dans un communiqué qu’un rappel produit n’était pas nécessaire : le produit "satisfait l’ensemble des normes de sécurité en vigueur, y compris celles de l’organisation internationale de normalisation connue sous le nom d’ASTM International". Néanmoins, "il est essentiel de toujours respecter les avertissements et instructions relatifs au produit", a ajouté la marque, rappelant aux parents d'utiliser le harnais de sécurité qui maintient l’enfant sur le dos.

Selon le New York Times, l'Agence américaine de sécurité des consommateurs continue d’enquêter sur d'éventuels autres décès liés au Rock'n Play Sleeper. Et n'exclut pas un rappel produit dans le futur. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article