Les dentifrices au charbon seraient plus nocifs que bénéfiques

16 mai 2019 - 647 vues

La tendance du charbon végétal vient des Etats-Unis où célébrités, blogueurs et influenceurs l’utilisent à foison : sur la peau, sur les dents, dans l'alimentation... Mais, si son efficacité contre les ballonnements intestinaux est prouvée, sa capacité à blanchir les dents ne serait que de la poudre aux yeux. Son utilisation pourrait même engendrer... des caries !

En septembre 2017, une étude publiée dans le Journal of the American Dental Association mettait déjà en garde sur l’usage des dentifrices à base de charbon végétal, arguant qu'aucune recherche n’attestait de l’efficacité de ces produits, ni de leur sécurité.

Ces soupçons sont confirmés par une nouvelle étude parue la semaine dernière dans le British dental Journal et relayée par le quotidien britannique The Independant. 

Un jeu de contraste entre noir et blanc

Les scientifiques ont testé 50 dentifrices au charbon végétal auprès d'un panel de volontaires. Tous les dentifrices étaient étiquetés comme permettant un blanchiment dentaire, mais selon le compte-rendu, ils ne contiendraient pas assez d’agents blanchissants pour avoir un quelconque effet visible.

Pire : seuls 8% de ces dentifrices contenaient du fluor, le charbon ayant tendance à l'aspirer, alors qu'il s'agit d'un composant essentiel pour lutter contre les caries.

De surcroît, non seulement plusieurs pâtes à base de charbon seraient plus abrasives que les dentifrices ordinaires, mais la couleur foncée entraînerait un brossage excessif, ce qui pourrait abîmer l'émail et entraîner l’usure des dents. 

Quant à l'impression de blancheur évoquée par certains utilisateurs, elle est attribuée au fait que la couleur du charbon "noircisse" la gencive. De fait, par un jeu de contraste, les dents paraissent plus blanches...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article