Pas de naming pour le Vélodrome ?

08 janvier 2016 - 2060 vues

Premier bilan pour le stade Vélodorme. Un peu plus d’un an après son inauguration, les dirigeants ont tiré aujourd'hui le bilan de l’activité de l’enceinte transformée. Le "plus beau stade d'Europe" a accueilli près de 1,5 million de personnes depuis octobre 2014. Un nombre qui devrait être dépassé cette année avec  l’Euro 2016 et les matches internationaux. Environ 55 000 spectateurs ont ainsi assisté en moyenne aux matchs de l’OM – contre 51 000 avant la rénovation. Le record d’affluence a même été battu à quatre reprises.

Pour rentabiliser le Vélodrome, Arema a signé aussi des partenariats avec des entreprises comme Orange, Engie, la Cepac, la Sodexo, etc. Mais, la solution du "naming" n’a toujours pas évolué. toujours pas de  choix de candidat  contrairement à d’autres enceintes qui ont déjà changé de nom. Le Matmut Atlantique de Bordeaux, l'Allianz Arena à Nice rapportent un peu plus de deux millions à leur gestionnaire.

Mais Marseille c'est Marseille, et c'est toujours plus compliqué. Le naming est même au point mort depuis quelques années. "Si c’était facile, cela se saurait, s’est défendu Bruno Botella. On est sur des budgets importants et c’est une décision forcément difficile pour les annonceurs". Le président d’Arema s’est dit pourtant confiant. "Le marché se redresse et j’interprète le Matmut Atlantique comme un signe positif. On ne va pas abandonner et s’il le faut, on se mettra au prix du marché".

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article