Syndrome de l’arbre de Noël : le sapin vous est-il contre-indiqué ?

14 décembre 2017 - 710 vues

Si vous attrapez un rhume inattendu à la veille de Noël, il ne faut probablement pas blâmer les intempéries et les chutes de neige. Le sapin de Noël naturel, apprécié tant par les enfants que par les adultes, peut avoir un impact plutôt négatif sur les organismes trop délicats.

Quels sont les symptômes ?

Baptisé le "syndrome de l'arbre de Noël", le malaise s'avère plus sérieux qu'il ne le semble. Existant en versions légère et grave, le syndrome peut se manifester par des signes traditionnels de l'allergie tels que de la toux, des éternuements, des essoufflements, une conjonctivite, des yeux larmoyants, de la fatigue, ainsi que des douleurs à la poitrine. Les adultes, les enfants et les bébés peuvent être en proie à des malaises.

53 types de moisissure

Ayant analysé les aiguilles et l'écorce de pin, Kurlandsky et ses collègues de l'Université médicale de Syracuse, dans l'État de New York, ont déterminé qu'il existait 53 types de moisissure (sur 26 échantillons examinés). La plupart des moisissures se sont révélées des allergènes et étaient donc capables de provoquer une telle réponse chez l'homme. En cela, plus l'arbre de Noël est abrité chez vous, plus la moisissure se répand sur le conifère.

De même, une allergie peut aussi démarrer en raison des "produits chimiques ajoutés pour la conservation du sapin", selon le docteur Nhân Pham-Thi, chef de service de l'Unité d'allergologie et de médecine environnementale de l'Institut Pasteur, cité par Le Figaro

Reste donc, si vous avez peur, le sapin artificiel...mais qui ne sentira jamais aussi bon !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article