Un week-end de Noël très chargé sur les routes de France

22 décembre 2017 - 607 vues

Il va falloir écouter Radio Star pour patienter ! Comme chaque année, les routes de France seront prises d'assaut par des millions d'automobilistes. Il faudra donc s'attendre à un trafic chargé que ce soit dans la capitale que dans les grandes métropoles. 

Aujourd'hui, mèfi à la sortie des grandes villes !

Pour ce vendredi 22 décembre, Bison Futé classe la journée "orange" au niveau national dans le sens des départs. Dans toutes les régions, les bouchons récurrents seront présents en milieu urbain ainsi que dans les grandes villes de la province à partir de 11 heures. Les premiers départs en vacances s'ajouteront à une circulation déjà très dense habituellement.

Samedi, ça coince en direction des stations

 

La journée du samedi 23 décembre est également classée "orange" au niveau national dans le sens des départs par Bison Futé. En région, les difficultés seront situées autour des grandes métropoles mais aussi sur les axes menant vers les stations de ski des Alpes. Des ralentissements sont donc à prévoir sur les autoroutes A40 et A43 entre 10 heures et 18 heures, notamment au passage des tunnels et des péages.

Dimanche, attention aux centres commerciaux !

Dimanche 24 décembre, bien que la journée soit classée "verte" sur le plan national par Bison Futé, il faudra s'attendre tout de même à quelques bouchons en raison des courses de Noël. La plupart des axes desservant les zones commerciales connaîtront une circulation dense. Il en est de même pour les secteurs commerciaux dans les centres des grandes villes. 

Quelques conseils pour anticiper votre week-end

Dans le sens des départs, Bison Futé recommande d'éviter de quitter les grandes métropoles entre 15 heures et 20 heures.
Pour la journée du 23 décembre, il est préférable d'éviter de sortir des grandes villes en province, entre 11 heures et 16 heures.
Pour vous déplacer à l'intérieur des grandes villes, Bison Futé conseille d'utiliser autant que possible les transports en commun.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article